à propos de l'effervescence de NTI

L’effervescence : une véritable innovation technologique

Dans notre quête de techniques performantes et de procédés innovants, nous nous sommes rapidement aperçus, alors que nous travaillions à l’époque sur la mise au point de nos formulations de créatine, que l’effervescence était sans aucun doute la forme galénique la mieux adaptée pour optimiser l’action de très nombreux principes actifs en matière de nutrition sportive.

model des catégories NTI

Un tournant dans le domaine de la supplémentation

Tout a commencé avec la créatine monohydrate. Quand elle a fait son apparition, il est rapidement apparu que certains en tiraient peu de profit. D’autres évoquaient en revanche ce que nous connaissons bien désormais : gains de force, capacité à s’entraîner plus intensément, volumisation musculaire… Les experts, parmi lesquels nos équipes de recherche, se sont donc mis très vite au travail, pour essayer de comprendre ce phénomène. Et c’est ainsi qu’il est apparu que la créatine sous forme monohydrate présente en fait un déficit d’assimilation, qui l’empêche d’être exploitée de manière optimale.
Lorsqu’elle est consommée, notre organisme ne parvient pas à l’extraire intégralement des petits cristaux auxquels elle est liée : le sel monohydrate bloque une partie du processus. La majorité de la créatine y reste « bloquée ». En cas de dilution dans l’eau, un phénomène similaire se produit : le monohydrate empêche la dilution complète si bien qu’une large part de la dose de créatine reste liée et inutilisable dans le dépôt au fond du verre.

On estime que seuls 30 % de la créatine monohydrate sont exploitables pour celui qui la consomme. Le reste est éliminé sans avoir pu être employé. Or, lorsque les doses sont réduites, les gains sont effectivement très variables d’un individu à un autre. Voilà qui expliquait pourquoi les résultats enregistrés par les utilisateurs étaient inégaux. Et surtout, cela ouvrait une piste de recherche vers la solution, puisqu’il devenait clair que pour optimiser l’efficacité de la créatine, il fallait trouver un moyen d’accroître son assimilation. L’idée est alors venue qu’un procédé effervescent spécialement développé pour la créatine monohydrate constituait une excellente réponse à cette difficulté.

Nous aurions certes pu opter pour d’autres formes de créatine. Il existe effectivement de multiples dérivés qui promettent une progression plus sensible qu’avec la créatine monohydrate. On ne dispose cependant d’aucun travail de recherche sérieux permettant d’attester qu’ils sont meilleurs que la créatine. Or, pour nous, il était capital d’avoir une créatine de qualité irréprochable et dont les propriétés ont été confirmée par la science. C’est pourquoi nous sommes restés concentrés sur la créatine monohydrate, dont le potentiel a été mis en évidence par des centaines d’études : augmentation très nette de la force et de la puissance musculaire et amélioration de la performance globale. Nous avons donc fait le choix de perfectionner la créatine monohydrate en la rendant plus assimilable et donc plus puissante. Nos équipes se sont immédiatement mises au travail.

La créatine effervescente était sur le point de naître et allait marquer un véritable tournant, ouvrant la voie à de nombreuses autres formules effervescentes ! Car même s’il est possible d’avoir de très bons produits non effervescents, l’effervescence offre très souvent un avantage manifeste en terme d’absorption pour de nombreux actifs.

L'effervescence de NTI

Les atouts de l’effervescence

Cette technologie offre deux avantages distincts et complémentaires :

1) Meilleure assimilation des actifs

Lorsque vous consommez un supplément, il faut que les principes actifs soient disponibles afin que votre organisme puisse les exploiter et en tirer profit. C’est l’un des rôles de l’effervescence. Lorsque vous employez un procédé adapté, cela permet de séparer efficacement les agents des éléments auxquels ils sont liés et donc de favoriser une assimilation accélérée et optimisée de ces derniers. L’exemple le plus connu est celui des anti-douleurs tels que l’aspirine ou le paracétamol : employés sous forme effervescente, ils se diluent en quelques secondes et sont directement utilisables.

Dans le cas de la créatine monohydrate, la réaction effervescente sépare cette dernière de son résidu cristallin (le monohydrate) dans le verre, juste avant qu’elle soit consommée. La créatine est donc « libre » et devient instantanément parfaitement soluble et assimilable.

2) Préservation des actifs

Le deuxième avantage de l’effervescence est qu’elle permet d’éviter la dégradation des actifs ingérés. Elle favorise ainsi la stabilisation du pH (indice qui permet de mesurer l’acidité) en réduisant l’action des sucs gastriques, des acides très puissants chargés de digérer (c’est-à-dire concrètement de décomposer : de la forme solide, les aliments et nutriments sont transformés en forme liquide) les substances consommées. Les agents ne subissent donc pratiquement pas de dénaturation : ils peuvent donner toute leur efficacité.

Autrement dit, alors que dans la majorité des cas, les principes actifs classiques soumis à une digestion complète sont partiellement dégradés (ce qui se traduit par une perte d’efficacité), avec l’effervescence, ils arrivent quasi-intacts à destination, pour une action renforcée.
En fonction des actifs utilisés, l’effervescence permet de bénéficier des deux actions cumulées (c’est notamment le cas de la créatine, mais aussi de l’arginine par exemple) ou alors uniquement de la seconde, ce qui constitue déjà un avantage particulièrement intéressant.

L’effervescence nécessite toutefois un savoir-faire particulier, une véritable maîtrise technique de la part des équipes de développement et, idéalement, une bonne habitude de la question. En effet, il ne suffit pas simplement d’ajouter des bulles à la formule. Encore faut-il que le procédé soit adapté aux principes actifs et offre de réels bénéfices. Concrètement, cela signifie que le complexe effervescent utilisé pour la créatine ne sera pas le même que celui employé pour un complexe d’acides aminés. Le but est de faire en sorte d’amener les différents principes actifs au bon endroit, dans les meilleures conditions possibles, afin d’obtenir l’action la plus sensible, et par conséquent les résultats les plus nets.

Les complexes effervescents de NTI®

La naissance de la créatine effervescente a marqué un véritable tournant, ouvrant la voie à d’autres formules effervescentes, notamment en matière d’acides aminés. Car même s’il est possible d’avoir de très bons produits non effervescents, l’effervescence offre très souvent un avantage manifeste en terme d’absorption et donc de résultats.

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search